Comment fonctionne le régime ​​​​​​Thonon ​​?

​​​​​​Imaginé et mis au point par l’un des médecins du CHU de Thonon, ce régime, qui en a notamment pris le nom, promet de vous faire perdre une dizaine de kilos en pas moins de 2 semaines. Une promesse qui semble si incroyable qu’elle ne peut être vraie. Pourtant, ce régime minceur a fait ses preuves, mais ne peut toutefois pas être suivi par tout le monde. Comment fonctionne-t-il ? À qui s’adresse-t-il ? Nous répondons à vos questions.

​​​Que faut-il savoir sur le régime Thonon ?

​​​​​Si ce régime est aussi populaire, c’est en effet parce qu’il promet une perte fulgurante de près de 10 kilos en 2 semaines. Une promesse presque incroyable qui a pourtant fait ses preuves pour perdre du poids, mais qui reste à prendre avec des pincettes. Pour tenir ses promesses, le régime Thonon est en effet très hypocalorique et par conséquent, très restrictif et peut engendrer de sérieux effets secondaires.

Un peu sur le même principe que le régime Natman, le régime Thonon est hypocalorique et hyperprotéiné. Il refuse et réfute donc toute consommation de graisses et de sucres au profit de viandes maigres et de poissons.

Pour obtenir les résultats promis, il est donc nécessaire de le suivre durant 14 jours. Pour cela, 14 menus types sont prévus et doivent impérativement être suivis à la lettre. À la fin de ceux-ci, une phase de stabilisation obligatoire prendra le relai. Attention : comme l’ensemble des régimes très restrictifs, celui-ci n’est pas à suivre plus de 14 jours d’affilée et doit être encadré par un professionnel de santé type médecin.

Les différentes phases du régime Thonon

Le régime Thonon fonctionne donc en deux phases strictes : la phase d’attaque de 14 jours et la phase de stabilisation et qui dure une semaine par kilo perdu. De logique, ce régime doit vous faire perdre 10 kilos, ainsi la phase de stabilisation doit être suivie durant 10 semaines. Voici donc tous les repas à suivre concernant ces deux phases.

La phase d’attaque

Comme nous le disions plus haut, ce régime basses calories doit être suivi sur 14 jours avec des menus types, composés principalement de protéines. Il s’agit en réalité d’une première semaine de menu à réitérer lors de la seconde semaine. Voici les repas à suivre.

Jour 1 : Le matin, vous aurez droit à un café ou thé sans sucre pour le petit-déjeuner. Pour le déjeuner, 2 œufs durs ainsi que des épinards à volonté, mais préparés sans matière grasse. Puis, pour le diner, un grand steak accompagné d’une salade et de céleri au citron ou à l’huile d’olive.

Jour 2 : Le petit-déjeuner est le même que le premier jour auquel on ajoute un peu de lait. Pour le déjeuner, on s’offre un steak grillé accompagné de salade et de tomates puis de fruits à volonté. Pour le diner, ce sera du jambon cuit à volonté.

Jour 3 : Pour le petit-déjeuner, la base reste la même que le premier jour à laquelle on ajoute un petit pain aux céréales. Pour le déjeuner, 2 œufs durs avec de la salade et des tomates sans huiles, puis du jambon cuit et de la salade sans huile pour le diner.

Jour 4 : Pour le petit-déjeuner, il s’agit du même que pour le jour 3. Au déjeuner, ce sera un œuf dur, des carottes crues au citron et une tranche de gruyère. Au diner, vous aurez droit à un yaourt nature et des fruits à volonté.

Jour 5 : On reprend la base du premier jour pour le petit-déjeuner, mais on ajoute des carottes râpées au jus de citron. Pour le déjeuner, du poisson cuit au court-bouillon accompagné de 2 tomates sans huile. Au diner, ce sera un steak grillé avec de la salade verte au citron ou à l’huile d’olive.

Jour 6 : Il s’agit du même petit-déjeuner que le jour 3 et 4. Pour le déjeuner toutefois, ce sera blanc de poulet grillé à volonté puis 2 œufs durs accompagnés de carottes crues ou cuites, mais sans matière grasse.

Jour 7 : On reprend le même petit-déjeuner que le premier jour. Au déjeuner, ce sera un steak grillé avec des fruits à volonté puis repas libre en quantité raisonnable le soir, mais sans consommation d’alcool.

Il est très important de continuer à boire abondamment de l’eau pendant toute la durée du régime afin de purger l’organisme et éliminer les toxines. De plus, tous les aliments qui ne sont pas mentionnés dans ces menus sont interdits, tout comme les collations entre les repas et le sel.

La phase de stabilisation

Durant cette phase, l’alimentation reste très hypocalorique afin d’éviter une reprise de poids violente causée par la restriction du corps. Elle propose donc deux niveaux énergétiques différents, une à 1200 kcal et un autre à 1500 kcal, plutôt pour les hommes.

Le petit-déjeuner : Ici encore, on s’autorise un café ou un thé, toujours sans sucre, que l’on accompagne d’un laitage à faible teneur calorique, d’une tranche de pain avec un peu de margarine (10 grammes) et d’un fruit.

Le déjeuner : Vous avez droit à des crudités avec un peu d’huile d’olive, du poisson ou de la viande maigre accompagnés de légumes cuits à la vapeur puis d’un laitage et d’un fruit.

Le diner : Vous pouvez préparer un potage de légumes maison, une petite pomme de terre cuite au four, du poisson ou de la viande maigre, des légumes cuits dans un peu de margarine, ainsi qu’une tranche de pain complet et un fruit.

À savoir que vous avez droit à une collation entre le petit-déjeuner et le déjeuner qui peut être composé d’une boisson chaude type café ou thé sans sucre accompagné d’un laitage maigre. Et pour le menu 1500 kcal, vous pouvez ajouter des féculents cuits avec 10 grammes de margarine.

Les avantages de ce régime Thonon

Très controversé de par sa teneur hypocalorique très importante, ce régime n’a malheureusement pas d’avantages importants à mettre en avant, si ce n’est la perte de poids fulgurante et en un temps record. En effet avec une perte de 10 kilos en 14 jours, la promesse est de taille, mais peut malheureusement entrainer de lourds effets secondaires.

C’est pourquoi il est impératif d’être encadré par un professionnel de santé si vous souhaitez suivre ce régime. Auquel cas, nous conseillons également de ne pas le suivre durant les 14 jours conseillés, mais plutôt durant une semaine afin de déclencher une perte de poids puis de la stabiliser avec un rééquilibrage alimentaire.

Retrouvez tous nos conseils pour perdre du poids efficacement

Les inconvénients de ce régime Thonon

​​​​​​Ce n’est pas parce qu’il a été imaginé par l’un des médecins du CHU de Thonon que ce régime est efficace sur tous les points. Prenez donc connaissance des inconvénients de ce dernier avant de vous lancer.

Une perte de poids variable

Le régime Thonon promet de vous faire perdre une dizaine de kilos en 14 jours. Si cela semble incroyable, il faut toutefois prendre ce chiffre avec des pincettes en raison de la variabilité de la perte. S’il est en effet tout à fait possible de maigrir rapidement, toutes les personnes ayant suivi ce programme n’ont pas affiché une perte de 10 kilos malgré le suivi irréprochable des menus types.

Des effets secondaires importants

Maigrir c’est une chose, mais à quel prix ? En raison de sa très faible teneur calorique, ce régime a en effet de mauvais effets sur la santé. Fatigue, manque de tonus et d’énergie, migraines, malaises, fonte musculaire, mauvaise haleine, carences…

C’est pourquoi nous conseillons de demander l’avis d’un professionnel de santé avant de se lancer dans un régime aussi lourd. Ne prenez pas de risque et faites-vous encadrer par un nutritionniste ou diététicien.

Un régime monotone

Il faut avouer que les repas ne prennent pas vraiment en compte le plaisir culinaire. Monotone, ce régime peut donc démotiver rapidement et peut s’avérer difficile à suivre. D’autant que le moindre écart se paye immédiatement sur la balance.

Des écarts importants lors du repas libre

Beaucoup de personnes ayant suivi ce régime avouent avoir totalement craqué lors du repas libre. Tous se sont laissés avoir par la liberté et la lourde privation imposée durant tout le restant de la semaine.


​Questions fréquentes (FAQ)

​Faut-il faire du sport en complément de ce régime ?

​​Pour une fois, nous déconseillons totalement la pratique d’une activité sportive en raison de la forte fatigue engendrée par l’alimentation de cette diète très hypocalorique. À ce stade, tout effort peut devenir dangereux en raison des réserves énergétiques qui sont complètement vides.

​​Comment éviter de reprendre du poids à la fin du régime

​​​​​En temps normal, la phase de stabilisation est là pour ça ! Toutefois il est important de la respecter, mais pas seulement ! Une fois que vous serez entièrement libéré de votre diète, il va être nécessaire de réapprendre à manger et cuisiner correctement.

Il est important de travailler sur de nouvelles habitudes alimentaires qui englobent toutes les familles d’aliments en bonnes proportions. De plus, la pratique d’un sport est idéale pour éliminer les écarts, se maintenir en forme, chouchouter sa santé et dessiner sa silhouette.

À savoir que contrairement à ce que démontre ce régime, les matières grasses n’ont pas nécessairement besoin d’être retirées de l’alimentation, mais doivent cependant être correctement utilisées et en bonnes quantités.